Ukulele Hui et Kiwis à Paris

13 septembre 2010
By

Bonjour à tous,

comme promis, un petit résumé de la ukulele hui de rentrée.

Jeudi 9 septembre je me suis rendue à Paris pour aller au rendez-vous mensuel organisé par le Ukulele Club de France : le Paris Ukulele Hui. La soirée s’est déroulée aux Petits joueurs, rue Mouzaïa. Un restau-concert très sympa, avec une grande salle de restaurant, un bar et une scène évidemment !

Alors comment ça se passe un Ukulele Hui ? On commence par un morceau joué collectivement. Les explications concernant les accords et le morceau en général sont dispensées par Cyril Lefebvre. Après quelques essais, toute la salle interprète le morceau. Jeudi, c’était Volare. La version originale de Domenico Modugno, qui a participé à l’Eurovision avec ce titre en 1958. Mais plus connue dans sa version espagnole/italienne interprétée par les Gipsy Kings. Et que sept valeureux joueurs de ukulélé ont chanté en juin dernier pour l’inauguration de l’expo consacrée à Glen Baxter (ici)

Après Volare, c’était au tour du groupe invité de monter sur scène. Un groupe venu des contrées néo-zélandaises : une partie des membres du Big Muffin Serious Band et du Serious Ukulele ensemble. Pour débuter leur mini show, nous avons eu droit à une introduction en quatre langues : le Maori pour Graeme, le Français (impeccable mes amis !) pour Martin, l’anglais pour Jim et l’anglais moins académique pour Paula. De Haere Mai à leur excellente version française de Le Cocaïne, ils ont enchanté l’assistance.
Après un petit break, histoire de boire un coup quand même (et de déguster, entre autres, les raviolis maison aux cèpes que je me dois de vous recommander !), c’était le moment de la scène ouverte. J’avoue que je ne pensais pas qu’autant de monde monterait sur scène. Le ukulele aiderait-il les gens à passer outre leur timidité ? Ou serait-ce du à la très bonne ambiance de la soirée, à la convivialité naturelle qu’instaure ce petit instrument ? Bref, un bon moment, entre reprises et compositions, solo, duos, trios, qu’ils soient filles ou garçons, bravo ! J’avoue avoir beaucoup apprécié l’Amicale des amis de l’amitié (du Hot Club de Pom Pom Gali, ici) et leur Princess Poupouli… (des vidéos de la soirée sur la chaîne youtube de Sib ici)

Autant vous dire que j’ai passé une très bonne soirée et que le Paris Ukulele Hui est un moment que je vous recommande de vivre au moins une fois (voire plus) si vous le pouvez. Car cela permet aussi de rencontrer les gens et d’échanger autre que sur un forum. J’ai par exemple fait connaissance avec Antoine (le grand manitou du chordmaster dont je vous parlerai plus en détails bientôt), Cyril, ou encore Bertrand.

Pour commencer, voici quelques photos. La vidéo arrive vite (le temps de terminer le montage).

Pour découvrir le Big muffin serious band et le serious ukulele ensemble, c’est ici

PS : encore désolée pour ma pitoyable interprétation au chant de Volare !

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Le ukulele dans les nuages